Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab



Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

Adresse

Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab
7 place Winston Churchill
08000 Charleville-Mézières
France 
+33 (0)3 24 33 72 50
contact

Baillon, Sylvie (1960)

Date de naissance* :
20/02/1960 (née le 20 février 1960)
Localisation :
Picardie
Historique :
Née le 20 février 1960 à Amiens.
Sylvie Baillon est metteur en scène de la Compagnie Ches Panses Vertes et directrice du Tas de Sable - Ches Panses Vertes.

Titulaire d'un bac C en 1977, elle fait des études de lettres en classes préparatoires (1978-1979) puis à la Faculté de lettres d'Amiens (licence de lettres modernes en 1980). Par ailleurs formée au Conservatoire National de Région d'Amiens à la flûte traversière de 1973 à 1980 et en voix avec Annick Nozatti l'année 1979, elle intègre l'Ecole Normale en Lettres-Musique de 1981 à 1983. Elle est professeur de musique et de lettres en collège de 1981 à 1991.
 
Depuis la création de la compagnie Ches Panses Vertes par Georges Baillon en 1979, elle s'y investit à divers titres et à partir de 1986, met en scène tous les spectacles de la compagnie. Elle travaille à la professionnalisation de la compagnie et en devient directrice en 1991.
 
François Lazaro, directeur de la Cie François Lazaro et collaborateur artistique sur le premier spectacle de Ches Panses Vertes que Sylvie Baillon met en scène, Es, Concerto pour trois voix et une marionnette est son maître de formation à la mise en scène (1986). Elle se forme également auprès de Jean-Raymond Chales, comédien et marionnettiste québécois (1987). Puis, de 1995 à 1997, 3 mois par an, elle suit la formation continue à l'École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette (ESNAM) à Charleville-Mézières. Elle y rencontre comme intervenants Christian Remer, Philippe Adrien, Pierre Vial, Pierre Boeswilwald, ... Elle aborde par ailleurs en stage : la voix avec le Roy Art Theatre (1991, Linda Wise), le bouffon tragique avec Alain Mollot et Sandra Mladenowicz (1995), la scénographie avec Joseph Svoboda (1998).

Elle est amenée à mettre en scène pour d'autres compagnies : Les Sisters (Amiens), Arketal (Cannes)...mais consacre son temps à la compagnie Ches Panses Vertes. Avec celle-ci, elle dit pratiquer un théâtre de textes, d'images, d'acteurs et de figures. Elle place au coeur de son travail, comme éthique de création, l'écriture : textuelle et scénique. D'une part, elle attache en effet une grande importance aux écritures contemporaines. La plupart de ses créations font connaître les écritures d'auteurs vivants, avec qui elle travaille sur des textes déjà édités ou, de plus en plus souvent sur des textes commandés. D'autre part, elle explore sans cesse de multiples langages à travers la marionnette et l'acteur et mêle souvent dans son écriture scénique d'autres disciplines artistiques comme la photo, la vidéo, la musique, la danse...
Supposant pour elle « fidélités et compagnonnages », le travail de compagnie s'est constamment nourri des collaborations artistiques de l'équipe de base : Georges Baillon, Eric Goulouzelle, Yvan Lombard, Etienne Saur, Antoine Vasseur, Sophie Schaal...
 
« La marionnette est à même de réinterroger le théâtre et la représentation. Elle peut permettre de faire entendre de façon pertinente des écritures contemporaines. Ce qui me motive avant tout, c'est la rencontre avec un texte : par ce qu'il dit, il rencontre des préoccupations personnelles et celles que je peux percevoir du monde, et comment il le dit, je suis attachée à la qualité de la langue. Je veux faire entendre une respiration. Arracher au silence et au noir des sons, des images et des fantômes. Faire un théâtre d'émotions. » (Sylvie Baillon)
 
Préoccupations au coeur du projet de la compagnie Ches Panses Vertes - et conséquemment étant devenu axes de travail du Tas de Sable - Ches Panses Vertes - Sylvie Baillon attache une grande importance à la transmission et au compagnonnage.
Membre du conseil pédagogique de l'Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville - Mézières (ESNAM), elle y enseigne la dramaturgie et la mise en scène. En 2007 elle créé et dirige, avec Eric Goulouzelle, l'option Arts de la marionnette au sein de la section Art dramatique du Conservatoire à Rayonnement Régional d'Amiens Métropole ; une option unique en son genre dans le paysage de l'enseignement public des arts en France et qui se révèle exemplaire. Cet outil de sensibilisation aux Arts de la marionnette, de pré-professionnalisation et de préparation au concours de l'ESNAM fait figure de modèle.
Elle intervient également de manière régulière en milieu scolaire, notamment et ce, depuis 1987, dans la section lettres option théâtre (2ndes, 1ères, terminales) du lycée Madeleine Michelis à Amiens, collabore à des projets artistiques et culturels menés par des classes (ateliers avec des élèves, projet thématique, projet européen Comenius...) et dispense des formations de formateurs autour de l'art de la marionnette en partenariat avec l'Education Nationale.  
Toujours dans ce souci de transmettre, elle est conseillère artistique sur des projets de jeunes compagnies en voie de professionnalisation (Théâtre Inutile, la Chrysalide...) et accompagne des projets de jeunes artistes compagnons (Eric Deniaud, Pierre Tual, Charlotte Pronau, Sarah Lascar, Yngvild Aspeli...).
 
La transmission, le compagnonnage sont, avec la programmation et la création, le coeur du travail du Tas de Sable - Ches Panses Vertes, Pôle des Arts de la marionnette en région Picardie et Lieu compagnonnage marionnette qu'elle fonde et co-dirige avec Eric Goulouzelle depuis 2009, mais porté depuis bien plus longtemps, bien que sans lieu et sans existence concrète, ni officielle à travers la compagnie Ches Panses Vertes et l'association Marionnettes en Chemins. Cette dernière, absorbée par la création du Tas de Sable - Ches Panses Vertes avait pour mission d'organiser le festival biennal éponyme ; temps de partenariats entre les équipes artistiques, les publics et les collectivités territoriales sur tout le territoire picard ; temps fort créé et dirigé depuis 2004 par Sylvie Baillon et générateur d'actions plus ou moins longues autour des Arts de la marionnette en région.  
 
En région Picardie, elle s'investit aussi sur le terrain militant. Depuis 2004, elle est vice -présidente d'Actes Pro, Association des compagnies professionnelles de spectacle vivant de Picardie.
Croyant à l'action en réseau et désireuse d'agir pour le secteur des arts de la marionnette, pour sa structuration, pour sa reconnaissance, Sylvie Baillon a également été présidente (de 1992 à 1998) puis vice-présidente (de 1998 à 2004) de THEMAA, Association Nationale des Théâtres de Marionnettes et Arts Associés. Elle a participé aux groupes de travail « formation » et « communication », au comité de présidence  des Saisons de la Marionnette (2007-2010) et y a présidé le groupe CDAM (Centre de développement des Arts de la marionnette, appellation devenue Lieu compagnonnage marionnette).
Concepts :

Relation(s) familiale(s) et professionnelle(s)

A fondé ou dirigé

Membre de

Oeuvre(s) conçue(s) par l'auteur

Oeuvres auxquelles il/elle a participé

Accueil

Accueil

Sélection de la langue