Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab



Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

Adresse

Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab
7 place Winston Churchill
08000 Charleville-Mézières
France 
+33 (0)3 24 33 72 50
contact

Animer/Manipuler, Signalement (Heggen, Claire (1946))

Type de fiche vocabulaire* :
Signalement
Forme de l'expression :
autre
Langue de l'entrée :
Français
Classe syntaxique :
verbe
Nombre :
non renseigné
Aire(s) géographique(s) d'usage :
Enonciateur(s) - Identités :
Type de discours :
pédagogique
Définition :
[définition originale] "« Animer » est-il du même ordre que « manipuler » ? Quelle différence y aurait-il entre les deux ? Souvent, les deux termes sont employés l'un pour l'autre. « Manipuler » est couramment utilisé, peut-être même davantage qu'« animer ». « Animer » et « manipuler », âme et corps-matériau de l'objet, ont le même objectif : faire en sorte que l'on croit en sa présence. Elle se trouve dans le jeu avec la matérialité de l'objet (son poids, sa forme, sa surface, sa matière, son centre de gravité, sa balistique, sa musique, sa trivialité, etc.). Elle se rencontre aussi dans la manière de conférer à l'objet marlonnettique les caractéristiques de l'humain, du vivant. C'est-à-dire, un répertoire d'actions concrètes constitué d'appuis, une manière de s'ériger, lutter avec et contre la gravité, se tenir debout, faire des actions usuelles, baigner dans là musique de l'ordinaire, etc. « Animer », résiderait en premier lieu dans l'attention portée par l'acteur à l'objet. Son écoute sensible et sensée des informations subtiles qui lui parviennent de l'objet. Une attention à l'objet parce qu'il en vaut la peine. Les réponses ajustées de l'acteur à ces informations nourrissent l'attribution à l'objet marionnnettique, d'une vie intérieure faite de pensées, de regards, d'intentions, de respirations, d'émotions, d'états de corps. Selon moi, la différence entre «animer » et « manipuler », se trouverait également dans le rapport à la centralité de l'acteur. « Manipuler » résiderait dans la manière de transporter l'objet de façon centripète. C'est-à-dire l'objet rapporté à soi par l'acteur, ramené vers son centre. À l'inverse, « animer » résiderait, pour l'acteur, dans la manière d'être transporté par l'objet. Celui-ci écarte l'acteur de sa propre centralité de manière centrifuge. L'animation de l'objet marionnettique peut s'aborder à partir de sa peau, (son enveloppe invitant au toucher), ses os (sa structure interne, bois, métal, etc.), sa chair (matière, tissu, papier, terre, matériaux divers, etc.). Animer l'objet, le mettre en jeu, invite intimement l'acteur au mouvement et à s'animer lui-même. « Manier » est l'anagramme d'« animer ». Alors, pour l'objet, « animer » résiderait-il dans la manière de « manier » ? Les mêmes principes fondamentaux valent pour le corps du marionnettiste ainsi que pour le corps de sa marionnette et inversement. L'acteur peut aussi s'auto-manipuler, manipuler l'autre, à mains nues, avec fil, bâton, lien, sans les mains, par parties de corps..." (Français)

Accueil

Accueil

Sélection de la langue