Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab



Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

Adresse

Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab
7 place Winston Churchill
08000 Charleville-Mézières
France 
+33 (0)3 24 33 72 50
contact

Trésor public

Type d'œuvre :
Spectacle
Nature de l'œuvre :
Version d'Œuvre
Sujet de l'oeuvre :
Sur la scène, une figure géante de soldat de la Première Guerre mondiale envahi l'espace. Sur son corps sacrifié, les « Nantis » s'agitent, sans pudeur, leur mode de vie les a rendus avides, méprisants, malades. Plus bas, dans les entrailles de la terre, les « Riens » travaillent dans des galeries souterraines. Vêtus de slip kangourou, le buste entouré de bandages, ils se déplacent méthodiquement dans un espace de vestiges industriels. Au-dessus de tout ça plane une danseuse étoile, maintenant le fil contradictoire qui alène ces deux univers. Mais de part en part du cadavre du poilu la tension monte, les corps révèlent leur désir de vaincre, de monter. "Trésor public" raconte la rencontre entre des hommes qui ont eu la chance ou la malchance d'être « Nantis » et d'autres qui restent sur le côté, mais qui veulent tous gagner. La dépouille militaire, très présente, est à la fois le point de chute et le lieu d'investigation des nouveaux « Nantis » du XXe siècle, talonnés par les gueux.
Contexte de l'oeuvre :
Après "La transhumance des Riens", "Trésor public" clôt le cycle de créations que le Théâtre de la Mezzanine a consacré à la fin du XXe siècle. Ce spectacle continue de développer le langage propre à la compagnie, théâtre sans parole où le traditionnel jeu d'acteur parlé est remplacé par un travail d'expression gestuelle au coeur d'une scénographie fantastique, peuplée d'objets animés. Les acteurs semblent danser avec une énergie frénétique proche de la transe, de haut en bas le mouvement domine : les acteurs se suspendent à des cordes, ils tirent, ils poussent, ils travaillent dans tous les espaces, en suspension, en traction, en rebond. La musique, composée pour le spectacle, est au centre de sa construction dramatique. Elle est comme un fil tendu entre les éléments insolites et dissemblables qui composent l'univers scénique. Plus violente et présente que dans les spectacles précédents de la compagnie, elle s'inspire des bruits des machines, accompagne le martèlement des pieds, les corps qui s'entrechoquent.

Équipe artistique

Accueil

Accueil

Sélection de la langue