Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab



Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?

Adresse

Portail des Arts de la Marionnette - Le Lab
7 place Winston Churchill
08000 Charleville-Mézières
France 
+33 (0)3 24 33 72 50
contact

Ubu roi

Type d'œuvre :
Spectacle
Nature de l'œuvre :
Version d'Œuvre
utilise :
[Version d'Œuvre Marionnette] 3e et 5e noble, pantins en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
[Version d'Œuvre Marionnette] 4e noble, tête de pantin en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
[Version d'Œuvre Marionnette] Capitaine Bordure et Bougrelas, marionnettes à tiges / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste
[Version d'Œuvre Marionnette] Père Ubu, marionnette à tiges / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste
[Version d'Œuvre Marionnette] Roi Venceslas, marionnette à tiges / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste
[Version d'Œuvre Marionnette] Un conjuré, pantin en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
[Version d'Œuvre Marionnette] Un conjuré, pantin en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
[Version d'Œuvre Marionnette] Un conjuré, pantin en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
[Version d'Œuvre Marionnette] Un conseiller, pantin en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
[Version d'Œuvre Marionnette] Un financier, pantin en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
[Version d'Œuvre Marionnette] Un magistrat, pantin en contreplaqué / Patrick Grey , constructeur / Patrick Joly , constructeur / Paul Dauce , maquettiste / André Rouillard , maquettiste(1972)
Histoire de l'oeuvre :
Bande Sonore : Ne pouvant jouer le texte en direct, il fût décidé de réaliser un enregistrement sonore avec les voix de Jacques Fabbri dans le Père UBU, Michel Roux (la voix de Tony Curtis dans le célèbre feuilleton Amicalement Vôtre) dans la mère UBU, Roger Carel (la voix de Kaa dans "Le livre de la jungle" de Walt Disney) dans plusieurs personnages. Ces comédiens étaient des amis de longue date de Georges Vitaly et étaient très connus dans le milieu théâtral français. S’y ajouta la voix Georges Vitaly pour quelques personnages secondaires. Réalisé à Paris dans un studio professionnel, l’ambiance y était particulièrement joviale mais sérieuse. La musique fût confiée à Hubert Rostaing, grand compositeur français de musique pour le théâtre et le cinéma. Constructions : Les maquettes des décors et marionnettes furent réalisés par Paul Dauce et André Rouillard. La construction des décors et des marionnettes fût réalisées dans les ateliers de la compagnie, situés dans le théâtre. Marionnettes : Patrick Grey, unique élève d’Edgar Créteur (voir Guignol du Cours Pierre 1938-1966 à Nantes), marionnettiste, décorateur et constructeur rencontra Marcel Violette qui lui fît découvrir la technique du "Durrycane" (autrement appelé "contrefort à chaussure"). Marcel avait déjà réalisé beaucoup de marionnettes pour bon nombre de compagnies. On peut compter celles réalisées pour Ariane Mnouchkine et son Théâtre du Soleil. Ce procédé était celui de tous les personnages principaux d’"Ubu roi" puis fût pendant longtemps celui utilisé dans les ateliers de la Cie des Marionnettes de Nantes jusqu’à l’arrivée des résines synthétiques. Les autres personnages secondaires, surtout tous les pantins, sont simplement fabriqués en contreplaqué découpé. Il y avait en tout 120 marionnettes. On trouvait dans les ateliers de la troupe : Patrick Grey, Patrick Joly (comédien et ancien élève de Monique Créteur qui donnait outre son rôle de directrice des cours privés de théâtres) et quelques bénévoles. Monique Créteur avait invité Jean Loup Temporal à venir jouer chez nous "Tueur sans gages" de Ionesco. Tous les membres de la Compagnie des Marionnettes de Nantes avaient découvert la précision et les grandes possibilités de la marionnette à tiges. La scène de notre théâtre étant étudié pour la marionnettes à gaine, le castelet se prêtait donc bien à ce type de manipulation. Ces marionnettes à tiges étaient manipulées par un seul marionnettiste. Il était aidé par le port d’un baudrier rattaché dans le dos. La marionnette était verrouillée sur le ventre et tenait donc toute seule (mal de dos certains d’entre nous après les longues répétitions). Le personnage le plus lourd, Père Ubu, était dirigé par Patrick Grey. La mère Ubu était tenue par Monique Créteur. Les personnages de Bougrelas et Bordure étaient tour à tour dirigé par Serge Couturier. Certains changement de décors étant très rapides (quelques secondes) on avait placé dans les coulisses de lourds seaux de sable dans lesquels on enfonçait rapidement la tige principale (celle sur laquelle était fixé le corps) ainsi la marionnette ne risquait pas de tomber au sol. Après un appel dans la presse de Georges Vitaly pour trouver des bénévoles voulant participer à la création s’ajoutaient comme manipulateurs très débutants mais plein de bonne volonté Jean Claude Guillemet, Marie Ange Pozetta et quelques étudiants en lettres tentés par cette étrange expérience. Décors : Les décors étaient fabriqués en contreplaqué découpés puis peints. Ils étaient ensuite, soit montés sur des chariots roulants ou sur des tubes munis de pince de serrage. Le sol de la scène avait été percé en divers endroits permettant ainsi d’y fixer les tubes pendant leur utilisation évitant ainsi le problème posé par des trépieds. Certains décors étaient aussi suspendus dans les cintres de la scène. Lumières : Il faut souligner le grand savoir faire et la technique d’éclairage de Georges Vitaly. Pour la petite histoire, il y a une couleur de gélatine de projecteur qui porte le nom de Bleu Vitaly.

Accueil

Accueil

Sélection de la langue